Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Nanotechnologies, Galaxies 45 (janvier 2017)

Publié le par F.

Présenté par une illustration de couverture, signée Pierre le Pivain, cristallisant la rencontre déboussolante de l'infiniment grand et de l'infiniment petit, ce premier numéro de l'année 2017 de Galaxies est consacré aux nanotechnologies.
 
Après avoir dirigé le dossier du numéro 39 sur la science-fiction japonaise, Denis Taillandier ouvre le dossier du numéro 45 avec un article intitulé «Nanotechnologies et science-fiction». Présentant dans un premier temps la définition des nanosciences et des nanotechnologies et leur champ pluridisciplinaire entre science de l'information, physique, biologie, électronique... Denis Taillandier dresse ensuite le panorama historique de la découverte du nanomonde à la fois par les recherches scientifiques mais aussi par le traitement littéraire, après les œuvres protoscience-fictionnelles et l'émergence d'un imaginaire lié au microscopique, d'un thème que la science-fiction interroge en mettant en récit les applications et les conséquences de nanotechnologies.
 
A partir des travaux scientifiques de Feynman et de Drexler, Denis Taillandier montre dans son article riche en références comment ont évolué et parfois se sont nourris recherche scientifique et littérature science-fictionnelle dans l'avènement d'une nouvelle ère où l'homme peut désormais créer à l'échelle atomique avec son lot de promesses (lutte contre la pollution, protection de l'environnement, diagnostic et soins médicaux...) et de risques (scénario dystopique de la «gelée grise», surveillance abusive, intelligence artificielle totalitaire, auto-réplication non-contrôlée et écophage...).
 
Les va et vient, tout au long du dossier, entre les développements technoscientifiques et littérature prospective mettent en relief les influences réciproques et les digressions autour des manipulations moléculaires, des productions cybernétiques, et le lecteur appréhende au fil des pages toute une réflexion sur la confrontation de différentes réalités («sous-réalité» et «sur-réalité»), sur la reconfiguration technologique de la réalité, sur la relativité des points de vue entre micro et macro et le statut quasi-divin de l'observateur situé dans une échelle supérieure, sur la définition de l'essence humaine entre transhumanisme et déterminisme biologique, sur l'intégrité et la stabilité de l'espèce humaine.
 
A la suite de l'article de Denis Taillandier, Coline Bély fait le point sur les nanotechnologies en expliquant d'une part les propriétés physiques des nanomatériaux et leur processus de fabrication, et d'autre part en présentant les applications actuelles et les innovations à l'étude dans les domaines de l'environnement, de l'industrie, du médical, de la cosmétique... Si Coline Bély montre le progrès d'une telle révolution scientifico-industrielle, elle s'attache également à souligner les limites éventuelles et le questionnement éthique quant à la toxicité, la mutation de l'ADN, le recyclage des nanomatériaux, les applications militaires et criminelles...
 
En guise de conclusion et d'illustration des articles de Denis Taillandier et de Coline Bély, le lecteur pourra découvrir la nouvelle «De nuit et de boue» écrite par Tobi Hirotaka et couronnée du Grand Prix de Science-Fiction japonaise et du Prix Nebula des lecteurs japonais en 2005, et celle écrite par Bruno Pochesci «Côté Cour, Côté Jardin», nouvelle tout aussi drôle que percutante et riches de clins d’œil.
 
Si le lecteur, par gourmandise, peut regretter l'absence d'une bibliographie technique et littéraire formalisée sur les nanotechnologies, le dossier de Galaxies, permettra, en deux articles et deux nouvelles, d'explorer le nanomonde entre apports scientifiques, applications technologiques et thèmes littéraires. Si le roman scientifique et les contes philosophiques s'étaient déjà emparé de l'infiniment petit avant la naissance formelle des nanosciences, le lecteur découvrira à quel point les innovations nanotechnologiques représentent en littérature un creuset réflexif incontournable sur l'homme et la société. C'est finalement la question sur les enjeux de la perfectibilité humaine et de l'expérience des limites (scientifiques, physiologiques, éthiques, sociétales) qui est au centre de ce dossier et de la science-fiction en général, dans le sillage des réflexions du Siècle des Lumières.

 

Commenter cet article