Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

@Code, l'arrêt d'Internet, Bruno Bastero (2016)

Publié le par F.

@Code, l'arrêt d'Internet, Bruno Bastero (2016)

Publié en 2016 aux éditions Persée, le premier roman de Bruno Bastero, intitulé @Code, l'arrêt d'Internet, forme un mélange explosif entre thriller et roman d'anticipation.

New-York, 11 septembre 2015, 8h46. Une panne informatique paralyse complètement pendant quelques minutes les activités de la mégalopole. L'heure et la date de l'événement laissent penser aux autorités que l'incident est le fait de terroristes cherchant à frapper une nouvelle fois les États-Unis. Les experts informatiques quant à eux diagnostiquent une panne temporaire du réseau Internet qui techniquement, de par son architecture-même, ne peut faire l'objet d'une attaque ou d'une coupure intentionnelle.

Dès les premières pages, le lecteur fait ainsi l'expérience haletante d'une tension entre les suspicions des dirigeants au sujet d'une attaque terroriste innovante et l'impossibilité technique selon les experts informatiques chargés de la cybersécurité. Le récit procède à une mise en abyme du mystère avec l'intervention du personnage de Bob McGuire, fils de l'archéologue, enlevé par des islamistes, qui aurait fait de surprenantes découvertes sur les géoglyphes et la civilisation de Nazca.

La narration est incisive et efficace, comme enlevée par une suite de plans cinématographiques. Le rythme vif retranscrit ainsi la crise internationale et les effets d'une catastrophe remettant en cause la société cyberdépendante du monde occidental.

Dans un enchaînement de cause à effets et de mécanismes enchâssés, l'arrêt d'Internet conduit à la panique de la population, à l'effondrement des cours bancaires et de l'économie, au dysfonctionnement des médias, des transports et des centrales d'énergie. Profitant du déclin d'une société basée sur le renseignement et la surveillance, la criminalité augmente, l'individualisme s'intensifie, des vagues d'exode traversent les différents pays paralysés. Si ces réactions en chaîne et cette déliquescence de la société rappellent les conséquences de la disparition de l'électricité mise en récit dans Ravage de René Barjavel, Bruno Bastero montre surtout le jeu des relations géopolitiques et des tensions internationales en écho avec l'actualité du contexte de lecture. Les déclarations des dirigeants des pays et les réunions d'urgence se succèdent et tendent vers le spectre d'une Troisième Guerre mondiale.

Le lecteur découvre ainsi en un rythme effréné les exactions militaires, les compromissions d'État, la problématique liée à l'armement nucléaire entre les deux blocs dont les frontières s'estompent dans leur mode opératoire : les bunkers américains rappellent ceux des terroristes, les frappes aériennes plus ou moins chirurgicales celles orchestrées sur le réseau Internet, le désert de la Zone 51 celui d'où opère l'organisation qui possède le @Code.

Le thriller de Bruno Bastero, tout en divertissant le lecteur par les mystères abordés et une écriture cinématographique, met en relief la fragilité du monde international et la problématique de la cyberdépendance de la société en s'appuyant sur les codes du roman-catastrophe comme le montrent les bouleversements liés à la disparition d'Internet, le topos du complexe de Cassandre incarné par Bob McGuire et ses révélations aux autorités, l'individualisme comme valeur illusoire d'un salut...

Commenter cet article