Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Galaxies 41. Dossier : Apocalypses (mai 2016)

Publié le par F.

Galaxies 41. Dossier : Apocalypses (mai 2016)

Se proposant d'aborder le thème de la fin du monde dans le numéro 41 de Galaxies, Jean-Pierre Andrevon dresse un panorama de la catastrophe sous ses déclinaisons écologiques, sociétales et politiques dans la littérature, la bande dessinée et le cinéma science-fictionnels.

Réduisant volontairement le sujet à son acceptation courante, à savoir l'ultime catastrophe, et non pas à son origine biblique avec le sens de la révélation, Jean-Pierre Andrevon explore plusieurs cas apocalyptiques, chacun illustré de références, cristallisant par là-même les craintes d'un contexte particulier. Peur de la maladie, de la guerre nucléaire, de l'atome civil, de la surpopulation, du bouleversement écologique, le dossier replace l'homme dans un équilibre précaire tout en faisant réfléchir sur les notions de liberté, de pouvoir et de société.

Ainsi, la partie consacrée à l'épidémie renvoie à la disparition de l'homme à travers le prisme écofictionnel de l'expérience scientifique et d'un écosystème relativisant la place de l'homme en tant qu'espèce. Et de la même manière, le cas apocalyptique de la météorite, entre punition divine et impuissance humaine, souligne la vanité de l'homme dans la mécanique globale des choses.

Les pages du dossier consacrées à la catastrophe nucléaire civile et militaire mettent en relief notamment la défiance vis-à-vis de la recherche scientifique motivée par une dynamique de rentabilité économique et une instrumentalisation macabre. Les nombreuses références illustrent également la reprise en main par l'armée dans la gestion de la population et l'exercice du pouvoir. Car si le récit apocalyptique forme le théâtre de robinsonnades dans un milieu plus ou moins hostile, il est assurément un tremplin réflexif idoine pour aborder les problèmes de contrôle de population et de libertés individuelles, de racisme, de gestion des ressources naturelles...

Et si les dernières parutions mettent l'accent sur le volet écologique, c'est assurément pour soulever les problématiques liées à la surpopulation, la renaissance et l'évolution de l'humanité. Le dossier établi par Jean-Pierre Andrevon le montre assurément et glisse de référence en référence en abordant les notions de cannibalisme, de nouvelle espèce dominante, de surhumanisme, qui n'est pas d'ailleurs sans rappeler le dossier du précédent numéro de Galaxies au sujet de la cosmanthropie.

Ce numéro 41 de Galaxies offre ainsi un dossier richement référencé à partir de récits littéraires, de bandes dessinées et d'œuvres cinématographiques, et sans prétendre à l'exhaustivité, permet au lecteur de mettre en correspondance ses propres lectures et de découvrir les prochaines tout en réfléchissant sur les enjeux de la société et sur l'homme par la description de sa disparition.

En guise de conclusion, notons que ce numéro de Galaxies, enrichi des nouvelles écrites par Bruno Pochesci, Jean-Pierre Fontana, Laurent Mantese et George W. Barlow, est ouvert par celle de Nicolas Chrétien, The French Black Out, réalisée dans le cadre du concours organisé par les éditions Le Passager clandestin et consistant à imaginer la suite de la novella Les Retombées (1979) écrite par Jean-Pierre Andrevon.

Dans une forme narrative mêlant plusieurs entretiens et permettant de découvrir peu à peu la situation fragile et alarmante de la France à la suite de la catastrophe nucléaire, Nicolas Chrétien nous livre un texte inquiétant avec toute une réflexion sur la gestion de la crise, le secret étatique au sujet des contaminations, le parcage et le contrôle de la population, le creusement des inégalités, sur les conditions et la mise en place d'un état totalitaire.

Avec un dosage maîtrisé de révélations et de non-dits et une forme narrative journalistique, The French Black Out rappelle évidemment La Supplication de Svetlana Alexievitch qui y présentait, à partir de témoignages et d'entretiens, la gestion problématique de la catastrophe de Tchernobyl par la machine soviétique. Ainsi la nouvelle de Nicolas Chrétien offre une suite intéressante au texte de Jean-Pierre Andrevon de 1979 et une introduction toute indiquée au dossier « Apocalypses » du numéro 41 de Galaxies dont la couverture réalisée par Hugo Varlez témoigne des différents cas apocalyptiques abordés.

Commenter cet article