Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malevil, Robert Merle (1972)

Publié le par F.

Malevil, Robert Merle (1972)

A l'heure où les dystopies et autres "écofictions", pour reprendre un terme cher à C. Chelebourg dans son essai Les Ecofictions : mythes de la fin du monde, font l'actualité, notamment avec les séries télé comme Jéricho, Revolution (qui rappelle évidemment Ravage de R. Barjavel publié en 1943), The Walking Dead..., il est bon de revenir quelques années en arrière. Malevil de Robert Merle par exemple. Paru pour la première fois en 1972.


Dans un village du Sud de la France, un groupe d'amis, discutant au fond d'une cave, survit à une explosion nucléaire. Au fond d'une cave. Comme quoi l'alcool dans certaines situations peut te sauver la vie ! Dehors, la désolation, des paysages calcinés. On ne peut s'empêcher de penser au film La Route avec Vigo Mortensen et au chef d’œuvre de Cormac McCarthy dont est tiré le film. McCarthy nous laissait errer dans un monde post-nucléaire aux nombreuses déclinaisons d'un gris ambiant qui, sans jamais nous lasser, enveloppaient le quotidien sordide et répétitif des hommes peinant à survivre au froid, à la famine et aux hordes de bandes armées. La notion de société se posait déjà dans Malevil (et même dans Ravage trente ans avant) où le groupe d'amis investira une ancienne place forte pour une nouvelle organisation de l'après...

Autorité, place de la femme, légitimité de la violence, limites de la morale religieuse... tous les problèmes se posent et accompagnent le lecteur dans sa réflexion de l'homme et des fondements de toute société.

Commenter cet article