Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Continent perdu, Norman Spinrad (1970)

Publié le par F.

Continent perdu, Norman Spinrad (1970)

C'est un texte peu connu que nous offre l'éditeur Le Passager clandestin dans la collection "Dyschroniques" avec la novella Continent perdu de Norman Spinrad écrite en 1970.

Norman Spinrad, auteur de l'uchronie Rêve de fer, met en place avec Continent perdu une Amérique ravagée par le désastre écologique d'une société post-industrielle, depuis le jour de la "Grande Panique".

Les États-Unis du XXIIe siècle sont dès lors devenus un site histo-touristique pour l'élite africaine où Mike Ryan, guide d'origine nord-américaine, fait visiter les vestiges de la civilisation américaine de "l'âge de l'espace" et les métroglodytes vivant dans les bas-fonds de la ville, descendants débiles de la génération perdue.

C'est par une écriture fonctionnant en échos et contre-pieds que se construit et prend tout son sens le récit critique d'une Amérique tentaculaire et du comportement absurde de l'homme moderne.

Entre le sous-développement des États-Unis et l'argent africain régnant à présent sur l'ordre mondial ; entre la double narration et les points de vue respectifs de l'indigène Mike Ryan et du personnage africain étudiant l'histoire et la civilisation américaine ; entre une Amérique à la population végétative condamnée sous terre et une Amérique morte symbolisée par les vestiges délabrés à la surface.

Un texte riche dont la lecture ne doit se séparer du contexte des années 1970 entre guerre au Vietnam, conquête spatiale, les films de Romero, la lutte pour l'égalité civique et les premières prises de conscience écologique.

Commenter cet article